Le succès pour Orion

 

Le succès pour Orion.

La fusée lourde United Launch Alliance Delta IV Heavy, avec le vaisseau spatial Orion de la NASA au sommet. Elle décolle du site de lancement Cap Canaveral, en Floride. A 07 h 05 min HNE, le vendredi 5 décembre 2014. Le vaisseau spatial Orion  orbite autour de la Terre deux fois, atteignant une altitude de quelque 3600 miles au-dessus de la Terre avant d'atterrir dans l'océan Pacifique. Personne n' est à bord d'Orion pour ce test en vol. Mais, l'engin est conçu pour  permettre de voyager vers des destinations jamais visitées par les humains dans l'espace profond, y compris un astéroïde, et la planète Mars.

 

L' équipage de l' ISS regarde le décollage. Génial !

Voyage vers Mars

Jeudi 4 décembre 2014. Journée critique pour le le voyage vers la planète Mars. Le vol test de la capsule Orion a été reporté à demain suite à des rafales de vent sur le site de lancement de Cap Canaveral. La fusée lourde Delta IV Heavy est sur le pas de tir. Trois moteurs, deux millions de livres de poussée. Après Mercury, Gemini, 45 ans après Apollo ... Orion.

Il y a 50000 ans, l'homme de Java, un homo erectus, traçait un zigzag d'une main sûre sur un coquillage. Il utilisait déjà le feu.

Orion représentait une tortue dans la mythologie Maya. Ci- contre la constellation d' Orion au solstice de décembre à la pyramide de Chichen Itza au Yucatan.

Marc Geyer, gestion du programme Orion : On est configuré pour un vol d'essai, apprendre des choses simples quand il n' y a personne à bord.

Mike Sarafin, directeur de vol : Nous n' avons pas eu ce sentiment depuis longtemps, ce sentiment de commencer quelque chose de nouveau - dans ce cas de l'exploration profonde de l'espace.

Une micro puce à bord, emmènera les noms de un million de personnes. 

Vol test

Vendredi 5 décembre 2014. Décollage Orion.

3h30 avant le décollage. Chargement de l'hydrogène liquide. 41600 l d'hydrogène refroidi à - 273 °C. Avec l' oxygène chargé hier, cela brûlera  pour la mise à feu des trois moteurs. La fenêtre de tir est réduite à cause de la météo favorable à 40%. Orbite prévue à 5793 km.

Hourrah ! décollage. Effectuer deux orbites autour de la Terre et retomber dans le Pacifique. Séparation des boosters pendant l'ascension. - Et tu fais quoi à Noêl ? - Pour l'instant je vais tourner autour de la Terre. Séparation carénage et module de service. La fusée Delta IV et la capsule Orion  sont ensemble dans un mouvement lent de tonneau pour maintenir les températures équilibrées. En orbite. Pour le moment à 560 miles, soit 900 km, avant le brûlage du deuxième étage.

Orion est en bonne santé. Il est rentré dans la partie basse de la ceinture de Van Allen qui contient des radiations intenses. Le second étage est allumé pour pousser Orion à travers la ceinture électro magnétique de la Terre et élever l'altitude en orbite. Onze tonnes de poussée sont délivrés par le deuxième étage. Quinze minutes pour traverser la ceinture de Van Allen. De même au retour. Intenses radiations. Les caméras embarquées sont désactivées pour les protéger.

Commentaire de Rob Navias de nasa tv : Tout va bien sur le vol d' Orion de jeune fille.

Bientôt sur le chemin du retour. Altitude 5800 km. Attente des éclaboussures dans le Pacifique. Test du bouclier lors de la rentrée à 2200 °C. - Sam, elle est partie sans toi dans la station ! Lol ! Orion et le second étage de la fusée Delta IV se sont séparés. De sorte que le module de l'équipage soit en toute sécurité.Tout de monde de la nasa est excité pour l'avenir. Prêt pour Mars maintenant ?

Orion est quinze fois plus haut que l' ISS. Les astronautes regardent le lancement en vidéo. ISS, altitude 400 km. Orion, altitude 5800 km. Amerissage dans une heure. Orion revient. Il est à 1600 milles, soit 2550 km d' altitude, à 8,9 m/s, soit une vitesse de 3218 km/h, la gravité est de 8,2 G. Un avion sans pilote Ikhana survole la zone d' amerrissage du Pacifique pour voir  avec des caméras infrarouges si les parachutes sont ouverts. 

Orion a amerri. Marc Sarafin, directeur de vol : C'est un grand jour pour l' Amérique. Même si c'est une mission automatisée, nous sommes tous à bord d' Orion. Des équipages sont à la récupération d' Orion. La capsule a amerri à 600 miles au sud ouest de la base navale de San Diego. Et l' USS Anchorage, un navire de transport amphibie, l'a recueillie. Awesome ! Génial !