"Notre hypothèse est que notre perception du temps est le résultat d'une loi qui détermine une croissance irréversible de complexité."
 
- Flavio Mercati - 29 octobre 2014

Bien cordialement,

talvard christian

Le système solaire

Le système solaire.
crédit : NASA/JPL
date : 30/09/2004

Le système solaire est l'ensemble des corps célestes formés par le Soleil et les objets qui orbitent autour de lui : huit planètes avec leurs satellites naturels comme la Lune de la Terre, des milliers d'astéroides, et un nombre inconnu de comètes. De nombreux objets du système solaire ont une atmosphère comme la Terre, des planètes, des planètes naines, et même des lunes. La mesure des distances dans le système solaire est l'unité astronomique ( UA ). 1UA = 150000000 km. 150 millions de kimomètres est la distance entre le Soleil et la Terre. Les sondes Voyager 1 et Voyager 2, lancées par la NASA, ont été les premiers vaisseaux spatiaux à explorer les confins de notre système solaire.

L' espace dans lequel ces corps orbitent est envahi par la poussière interplanétaire constituée majoritivement de gaz  extrèmemnt raréfiés.

La taille du système solaire est difficile à définir, cela peut être considéré approximativement comme une sphère avec un diamètre irrégulier d'environ 80 AU.

La position du système solaire.

Le Soleil est au centre du système solaire. Il est né il y a 4,6 milliards d'années. Il constitue la plus part de sa masse et une attraction gravitationnelle énorme.

Le système solaire est situé dans un bras de la Voie Lactée, le bras d' Orion, non loin du disque galactique, dont le centre est à environ 28000 années de lumière. La Voie Lactée, est notre Galaxie. C'est une galaxie spirale. Il y a probablement des milliards de systèmes solaires dans notre galaxie. Et, il y a des milliards de galaxies dans l'univers.

Il complète une révolution à l'intérieur même de la galaxie, le long d'une orbite elliptique, et de la Terre, la course semble dirigée vers une direction apparente.

La vitesse moyenne de révolution est approximativement de 250 km/s, et pour une révolution complète du système solaire, cela prend environ 200 millions d'années.

 

 

 

 

Le Soleil

La plus grosse tache solaire depuis 24 ans.

Le soleil est une étoile de taille et de brillance moyenne mais très active. l'énergie radiée de lui provient du coeur, dans lequel ces conditions de température et de pression produisent des réactions nucléaires de fusion composées de noyaux d'hélium et d'hydrogène. Sur sa surface, se forment avec la fréquence d'un cycle de 11 ans, de relatives zones sombres appelées taches solaires, dont sont associés d'intenses champs magnétiques.

Le Soleil émet aussi un courant continuel de particules chargées qui se propagent à travers le système solaire. Ce flux, le vent solaire, est très intense et affecte la forme et l'orientation des queus ionisées des comètes.

Corde magnétique - Axions

Tahar Amari / Centre de physique théorique

Quand une corde magnétique stable se forme sur le Soleil, puis s'élève en hauteur, s'affaiblit, elle éclate, et provoque une éruption solaire. D'après une étude des données du satellite japonais Hinoda et d' une gigantesque éjection de masse solaire, se déduit la nécessité de cette corde magnétique sur laquelle survient des arcades magnétiques avant l'éruption solaire. la corde magnétique atteind 6 millions de km.

Le soleil serait aussi à l'origine d'axions - de la matière noire ! Repérés sur la face cachée du champ magnétique terrestre par le satellite XM Newton. 

 

Les planètes

Mimas, satellite de Saturne.Crédit :Cassini Imaging Team. Mimas contiendrait un noyau oblong ou un océan.

Les planètes sur une orbite elliptique autour du soleil sont huit : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Pluton, considérée depuis sa découverte en 1930 comme la neuvième et derniète planète dans notre système solaire, en 2006 a été renommé planète naine par l"Union astronomique internationale, comme les petits corps célestes tels que Ceres et Xena.

Les huit planètes majeures sont divisées en deux groupes : les planètes intérieures ( Mercure, Vénus, Terre, Mars ) ou planètes telluriques, rocheuses et les planètes extérieures ( Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune ).Les premières sont petites et composées principalement de roches et de métaux. Les secondes, sont plus grandes et consistent principalement de gaz. Jupiter et Saturne sont les géants de gaz. Et, Uranus et Neptune, plus lointains, sont les géants de glace. La Terre est l'unique planète, pour ce que nous en savons, où il y a de l' eau liquide et des formes de vie. Il y a des indications de la présence d'eau dans des temps reculés sur Mars ; la planète est maintenant entourée par une très faible atmosphère, qui rend la surface sèche et froide, avec de grandes calotte polaires de glace sèche ( dioxyde de carbone solide ).

Une autre planète majeure dans le système, Saturne, est entourée, comme Jupiter, par un système d'anneaux et de satellites. Uranus et Neptune contiennent moins d'hydrogène que les deux autres planètes géantes. Uranus en particulier toune sur lui-même sur un axe situé sur l'orbite de la planète. La simulation informatique montre que deux impacts successifs ont frappé Uranus très tôt dans l'histoire de la planète. C'est la seule façon d'explique pourquoi les satellites d'Uranus, 27 lunes, ont une orbite équatoriale, et non autour des pôles.

 

les autres objets du système solaire

La comète Swan en octobre 2006.
Crédits : ¨Michael Jager et Gerald Rhemann

En plus des planètes, les astéroides ou planètes mineures, les comètes et les météorites font aussi partie du système solaire.

Les astéroides sont des corps rocheux qui se trouvent pour la pluspart dans une ceinture large entre les orbites de Mars et de Jupiter. Ils sont des milliers et leur taille est une gamme de 1000 km de diamètre de Ceres à ceux de la taille de grains microcopiques. Les méréorites sont des fragments de roche qui se séparent des météorites et des astéroides  et vont tomber sur de plus grands corps : planètes, satellites et le soleil lui-même. Certains d'entre eux, lors de leur entrée dans l'atmosphère terrestre, ils se désintègrent à cause de la friction, laissant une trainée de lumière, et donnant naissance au phénomène des météores.

Les comètes sont des agrégats de poussière de roche, d'amoniac, de monoxyde de carbone, et de dioyde de carbone, avec des diamètres compris entre 5 et 10 km. Elles décrivent des orbites elliptiques et très excentriques autour du soleil, quand elle l'approchent, sous l'effet des radiations émises par l'étoile, les gaz s'évaporent et forment autour de la comète des queues et une spectaculaire traînée. La plus fameuse comète est celle de Halley, qui passe régulièrement à travers le système solaire interne par intervalle de 76 ans, ainsi son passage le plus récent est en 1986.

Pluton est maintenant considéré comme une planète naine. Il a relativement un petit damètre ( 2390 km ), une orbite elliptique très excentrique, et une composition qui nous rappelle ni les planètes rocheuses comme la Terre, ni les gazeuses comme Jupiter et Saturne : il est composé principalement de glace. La plupart des planètes se trouvent dans une zone très froide au-delà de Neptune, appelée ceinture de Kuiper, d'où partent de nombreuses comètes.

Les mouvements des planètes

Sauf Vénus et Uranus qui tournent dans le sens horaire, toutes les planètes tournent autour de leur axe et orbitent autour du soleil dans le sens contraire d'une montre. Le système entier est situé approximativement dans un même plan, seuls Mercure et Pluton ont une orbite très inclinée par rapport à ce plan. 

Les systèmes des satellites ont un comportement qui reflète l' adhésion des planètes. Quelques satellites de Jupiter, Saturne, et Neptune, décrivent des orbites rétrogrades. D' autres satellites ont des orbites très elliptiques. L'orbite de Jupiter a aussi deux groupes d'astéroides, nommés les Troyens, qui anticipent et coursent la planète à 60 degrés. Le même phénomène se produit pour quelques petits corps en orbite autour de Saturne. 

Caractéristiques du système solaire

 

CARACTERISTIQUES DU SYSTEME SOLAIRE  
           
OBJETS DU SYSTEME SOLAIRE       NOMBRE  
           
PLANETES       8  
           
PLANETES NAINES       6  
           
LUNES       173  
           
ASTEROIDES       664054  
           
COMETES       3300  
           

La loi de Bode

La loi de Titius - Bode est une loi empirique qui permet de situer les planètes selon leur distance au soleil.

Une suite de nombres de zéro, puis 3 à partir duquel on double le chiffre, 6, 12...

On ajoute 4 à chaque nombre, on obtient : 4,7,10,16...

Wolf en 1741, puis Titius en 1772 et enfin Bode en 1778 ont  formalisé cette  loi. 

Par la suite, en 1781, William Hershell découvrit Uranus.

En 1841, Le Verrier découvrit Neptune par le calcul. Confirmé visuellement aussitôt par Galle, à l'Observatoire de Berlin, qui aperçut Neptune. 

Le 1er janvier 1801, à Palerme, l' Abbé Piazzi découvre Cérés, le plus gros astéroide.

En 1930, l'américain Lowell trouva Pluton, mais Clyde Tombaugh en fit la découverte photographique à l' Observatoire Flagstaff en Arizona.

 

à      4   se trouve Mercure,  c'est à dire  3,9        en réalité

à      7   se trouve Vénus,     c'est à dire   7,2       en réaliré

à    10    se trouve la Terre

à    16    se trouve Mars        c'est à dire 15,2       en réalité

à    28    rien  sauf Cérés      c'est à dire  27,6      en réalité                                                                         

à    52 se trouve Jupiter     c'est à dire    52         exactement

à 100 se trouve Saturne      c'est à dire   95,5       en réalité

à 196 se trouve Uranus        c'est à dire 192         en réalité

à 330 se trouve Neptune      c'est à dire 301         en réalité

à 672  se trouve Pluton       c'est à dire 396          en réalité